Il avait le Diable pour voisin. Pour vivre en bonne entente, il passa un pacte avec lui. Chaque automne, il lui donnait des pommes de son jardin. Et en échange, le Diable lui donnait des noix.

***

Le reporter animalier fait entrer un guépard dans le cadre de sa caméra. Puis une gazelle. Voilà les deux bêtes enfermées dans la même cage. Ça ne pouvait pas finir autrement.

Publicités

Les policiers lui avaient fait retiré, conformément à la procédure, cravate, ceinture et lacets. Mais le gardé à vue s’est pendu dans sa cellule avec son string.

***

Ah ! la foule des gens qui enjambent la semaine, ne touchent terre que le weekend, et qui traversent la vie à pas de géant.

« Le 18 février 1812, le Rhône s’est élevé jusqu’à la hauteur de la ligne » peut-on lire sur une plaque commémorative. Après quoi l’on se retrouve instantanément immergé dans le passé jusqu’à la taille.

***

– Mais… mais je n’ai rien fait ! rétorquai-je à l’univers, après qu’une feuille morte m’a durement giflé au visage.

Difficile d’imaginer que ce cercueil massif contient le cadavre chétif d’une vieille dame. Les robustes employés des pompes funèbres qui le portent à l’épaule ont plutôt l’air d’enterrer l’un des leurs.

***

Il envisage très sérieusement le suicide pendant la journée. Puis le soir venu, il va se coucher un peu plus tôt que d’habitude.

Je réglai ma machine à remonter le temps au début du XIXème siècle, je sautai dans le tout premier train et là je tirai le signal d’alarme. Ainsi j’arrêtai le progrès.

***

L’œuf ou la poule, même mon boucher n’a pas voulu trancher. Il vend aussi des œufs.

Mon avant-bras gauche posé à plat sur la table fait barrage contre le monde. Pendant ce temps ma main droite a le champ libre pour écrire.

***

Allongé sur le trottoir
le clochard
s’allume un gros cigare

« Non ! Je veux pas ! Je veux pas ! » hurlait en piétinant un sale gosse capricieux. Sa pauvre mère était dépassée, aussi je me permis d’intervenir, avec la patience qui me caractérise, et en faisant preuve de beaucoup de pédagogie, je lui dis d’une voix calme mais ferme cependant : Inutile de te mettre dans cet état mon petit, que tu le veuilles ou non, un jour tu vas mourir.

***

La vieille dame qui tire un cabas à roulettes monte une pente.

Cette façon qu’ont les comédiens de théâtre, à la fin de la pièce, de disparaître et de réapparaître plusieurs fois de suite sur scène pour saluer le public qui applaudit de plus belle fait son petit effet, mais nous ne sommes pas venus voir de la magie.

***

Cette femme a versé dans son bain un élixir de beauté, et elle s’y est immergée tout entière en se bouchant le nez. Comment expliquer sinon pareil groin sur un corps si parfait ?

Ils n’ont rien en commun sinon de tenir un chien au bout d’une laisse, sans quoi ils ne se seraient jamais parlés. Cependant que leurs chiens attirés irrésistiblement l’un vers l’autre se reniflent le derrière, ils s’en tiennent aux présentations d’usage : âge, sexe, race, tempérament.

***

Selon la forme de ton nombril, il te faudra utiliser un tournevis plat ou un tournevis cruciforme.